vendredi 18 avril 2014

L’avenir de la friche Petroplus de Petit-Couronne

  
Deux projets concurrents de « réindustrialisation du site de l’ex-raffinerie Petroplus de Petit-Couronne" ont été déposées. Ils permettraient de créer « à très court terme » de 140 à 180 emplois. Ils sont portés par Bolloré / Valgo et Rubis / Brownfields. Ils associent un stockeur et un spécialiste de la réhabilitation des friches. Bolloré et Rubis, utiliseraient les bacs et la logistique portuaire associée pour accueillir une partie des réserves stratégiques de l’Etat.

Commentaire CFDT ExxonMobil :
 
Pour quelles raisons se limiteraient–ils à la gestion des réserves stratégiques, ayant les facilités (appontements et pipelines en provenance du Havre) pour importer des produits finis et concurrencer directement la production des raffineries de Gonfreville de Gravenchon et de Grandpuits ?

LyondellBasell va fermer sa raffinerie de Berre-l'Étang

  
Le groupe pétrochimique a annoncé sa fermeture définitive. En janvier 2012, l'unique raffinerie du groupe américain en Europe, construite en 1929 par Shell, avait été «mise sous cocon». Lyondellbasell a annoncé avoir mis fin aux négociations avec la société monégasque Sotragem SAM, seul candidat à la reprise de l'installation. «L'offre de la société Sotragem SAM ne présente aucune garantie pour un redémarrage effectif de la raffinerie et une reprise viable de ses activités», indique LyondellBasell dans un communiqué. «C'est la fin du processus de vente. Les prochaines étapes concerneront la fermeture et le démantèlement de la raffinerie», ajoute la porte-parole de l'entreprise en précisant qu'«il n'y a pas d'autre option».

lundi 14 avril 2014

ExxonMobil : Temps de travail proposition CFDT

 
Comme convenu lors de la réunion de négociation du 07 avril, la CFDT a transmis, à la direction la proposition suivante sur le temps de travail :

Sur la base de projet de texte proposé par la direction (AVENANT AUX ACCORDS COLLECTIFS PORTANT SUR LA REDUCTION DE LA DUREE DU TRAVAIL AU SEIN DES SOCIETES ESSO S.A.F / ESSO RAFFINAGE ET EXXONMOBIL CHEMICAL France).
 
Suite à une ouverture de la direction, la CFDT sera signataire sous réserve que les modifications suivantes soient apportées à ce texte :
  • A compter du 1er janvier 2014, cette réduction sera de 3 JRTT, jusqu’au 31 décembre 2016.
  • A compter du 1er janvier 2014 préfixation de 3 JRTT, jusqu’au 31 décembre 2016.
  • Examen de la situation interne et externe avant le 1ier janvier 2017 avant une éventuelle prorogation.
  • Pas de réduction d’effectif, avant négociation de l’emploi dans les établissements, notamment la définition d’un SBF plateforme Gravenchon.
  • Examiner avec attention la situation de la raffinerie de Fos qui a déjà fait par le passé des efforts de compétitivités importants.

dimanche 13 avril 2014

ExxonMobil : Temps de Travail point sur la situation.

  
Rappel 
Le 07 avril, la direction a fait une proposition ultime (reprise de 3 RTT, préfixation de 5 RTT, augmentation de 1,5%), pour signature des OS d'ici le 30 avril. 
En l'absence de signatures valides la direction a confirmé la dénonciation de tous accords ayant un lien avec le temps de travail. 

Suite aux interventions de la CFDT, une ouverture a été faite :
   
"La mise en oeuvre pour une période TEMPORAIRE". 
  
Comme convenu, le 07 avril, la CFDT fera une proposition au plus tard le 14 avril, si possible avec d'autres organisations syndicales.
  
 Nous travaillons sur des aménagements, du projet de la direction : 
  • Nous proposerons des modifications sur les articles texte afin la reprise et la préfixation de RTT soit limité à une période de 3 ans . 
  • Nous exigerons qu'il n'ai pas de suppressions d'emplois avant d'en avoir négocier les conséquences (notamment sur Gravenchon). 
  • Nous demanderons un examen spécifique de la situation de Fos. 
  • Nous proposerons de faire le point de situation en fin 2016, ce qui devrait permettre, dans un contexte de dialogue social que nous souhaitons apaisé, d'examiner la situation au regard d'éléments concrets par rapport aux évolutions internes et externes. 

Pour la CFDT, aujourd'hui nous n'avons pas de visibilité suffisante par rapport à la mise en oeuvre des projets d'ExxonMobil, et des projets d'évolutions légaux en France et en Europe (par exemple : baisses de charges, transition énergétique,etc.).

samedi 12 avril 2014

Le groupe pétrolier ExxonMobil accuse de lourdes pertes en 2013

  
Les dirigeants d’ExxonMobil, ont tiré la sonnette d’alarme en présentant ce mercredi les résultats du groupe. Selon eux, les marges du raffinage sont tombées à 18 euros la tonne en 2013 et 15 début 2014 alors qu’il faudrait atteindre les 30 pour simplement équilibrer l’activité. Résultat : la partie raffinage regroupée sous l’enseigne Esso SAF a accusé une perte opérationnelle de 199 M€ contre un excédent de 122 M€ en 2012. Pour la première fois de son histoire, la société dont le chiffre d’affaires s’est élevé à 16,3 Md€ (-8%) ne versera pas de dividendes à ses actionnaires.

Le Chairman d'Exxon Mobil a obtenu 28,1 millions $ US l'an dernier

  
La rémunération de Rex Tillerson, s'est élevée à 28,1 millions $ en 2013, en hausse de 3 % (21,3 millions $ US en actions). Âgé de 62 ans, M. Tillerson a reçu un salaire de 2,7 millions $, en hausse de 6 %, en plus d'une prime en espèces de près de 3,7 millions $ US, en baisse de 20 % en raison de la chute des profits d'Exxon Mobil. La valeur des actions attribuées à M. Tillerson a augmenté de 1,6 million $ US, ou 8%. Exxon Mobil a réalisé des profits de 32,6 milliards $ US l'an dernier, en baisse de 27 %.

Feu sur le projet de dépôt pétrolier à Petit-Couronne

  
La direction d’ExxonMobil a dit tout le mal qu’elle pensait du projet d’implantation d’un dépôt pétrolier dans l’enceinte de l’ex-raffinerie Petroplus de Petit-Couronne. « C’est une attaque frontale contre les raffineries », s’est emporté Francis Duseux, PDG d’Esso-SAF en dénonçant « une approche démagogique » à un moment où l’outil industriel n’est pas au mieux. Selon le dirigeant, s’il s’agit d’un dépôt commercial, il favorisera les importations de produits raffinés et s’il s’agit d’un dépôt stratégique, il se constituera en réduisant ceux gérés aujourd’hui par les raffineurs et pour lesquels ils sont rémunérés. Cette prise de position rejoint celle, maintes fois développée, des syndicalistes de l’ex-raffinerie.

La production de Kashagan devrait être inexistante, cette année

  
La production du champ pétrolier géant de Kashagan sera inexistante cette année. Une fuite de gaz particulièrement difficile à réparer a obligé les partenaires à interrompre la production sur le site en octobre 2013, ce qui se révéle très coûteux. L'examen des problèmes techniques est particulièrement complexe car la zone est encore recouverte d'une couche de glace. Les compagnies chargées du site (Exxon Mobil, Royal Dutch Shell, Eni et Total) sont pressées de redémarrer la production, de manière à recouvrer une partie des 50 milliards de dollars investis dans Kashagan au cours des 17 dernières années.

Les 67 plus riches de la planète possèdent autant que les 3,5 milliards de plus pauvres

  
Les 67 personnes les plus fortunées de la planète possèdent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la population mondiale, a estimé mercredi l’ONG Oxfam, appelant le FMI et la Banque mondiale à agir. «Les inégalités extrêmes se sont aggravées», a affirmé l’organisation de lutte contre la pauvreté dans un communiqué, rappelant que le club des plus riches comptait jusque-là 85 membres.

Retraite anticipée au titre des « carrières longues »

   
Un décret élargit, à compter du 01/04/14, le champ des trimestres « réputés cotisés » pour le bénéfice de la retraite pour carrière longue. Sont dorénavant « réputés cotisés » : quatre trimestres de service national, quatre trimestres de maladie et accidents du travail, tous les trimestres liés à la maternité, deux trimestres au titre des périodes d'invalidité, quatre trimestres de chômage indemnisé, tous les trimestres de majoration de durée d'assurance attribués au titre du compte personnel de prévention de la pénibilité.

_

_