mercredi 18 avril 2018

Total s’impose en concurrent d’EDF et d’Engie en rachetant Direct Energie

Total frappe un grand coup sur le marché français de l’électricité et du gaz et se pose en concurrent direct d’EDF et d’Engie. Le pétrolier français a annoncé mercredi l’acquisition de Direct Energie, le numéro un des fournisseurs d’énergie alternatifs dans l’Hexagone . Total va débourser 1,4 milliard d’euros pour acheter 74 % du capital auprès des principaux actionnaires de l’entreprise.

Article " Les Echos " : Lire

Réforme des retraites : C’est parti pour les concertations

Une délégation CFDT conduite par Laurent Berger a été reçue le 16 avril par Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites, pour un premier tour de chauffe. La concertation s’engage.

Article CFDT : Lire

lundi 16 avril 2018

Financement de la perte d'autonomie, non à une nouvelle journée de solidarité !

Depuis des années, la CFDT alerte sur la nécessité d’une prise en charge digne de la perte d’autonomie.
Face à ce problème de société, qui touche de plus en plus de familles, notamment via le coût élevé des « reste-à-charge » en matière d’hébergement, les gouvernements successifs manquent de volontarisme.

Lors de son intervention télévisée, le Président de la République a évoqué la possibilité d’une nouvelle journée de solidarité : c’est injuste et loin d’être à la hauteur des enjeux.

L’effort de financement nécessaire ne peut être supporté exclusivement par les salariés (cela équivaudrait à une baisse de pouvoir d’achat de 0,3%).

S’agissant d’un risque universel, la CFDT considère qu’il doit être financé principalement par des impôts affectés reposant sur tous les revenus, (et notamment sur toutes les successions) à l’instar de la CSG. Mais le Gouvernement s’est lui-même privé de cette possibilité en augmentant la CSG des retraités pour financer… l’assurance chômage ! 

La CFDT demande au Gouvernement d’arrêter les bricolages sur le financement de la protection sociale : augmenter les prélèvements sur les retraités pour financer l’assurance chômage et donner du pouvoir d’achat aux actifs (sauf les fonctionnaires), pour finalement le leur reprendre via le jour de solidarité: cela n’a aucun sens !

Au-delà du financement de la perte d’autonomie, c’est un débat national global qu’il faut avoir pour définir ce que la société souhaite pour ses anciens et quelle valeur elle attache aux professionnels qui les prennent en charge. Car il y a bien un besoin urgent de moyens supplémentaires.

mardi 6 mars 2018

La CGT et la CFDT s'insurgent contre la réforme de la formation professionnelle

Nouveau sujet de tension entre le gouvernement et les syndicats. La CGT et la CFDT ont vivement critiqué lundi la réforme de la formation professionnelle annoncée par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, la première qualifiant le projet de «libéral», la seconde s'inquiétant d'un risque d'affaiblissement des droits des salariés. «À l'instar de la politique destructrice du droit du travail, c'est de nouveau un tournant libéral indéniable. Et le big bang risque bien de produire le néant!», a écrit la CGT dans un communiqué après la conférence de presse de Muriel Pénicaud.

Article Le Figaro : Lire


jeudi 1 mars 2018

ExxonMobil abandonne ses projets avec Rosneft à cause des sanctions

La major pétrolière américaine ExxonMobil a décidé de se retirer de ses projets d'exploration communs avec le géant russe Rosneft, en raison des sanctions occidentales visant ce dernier qui était devenu un partenaire essentiel notamment dans l'Arctique.

"Fin 2017, (Exxon) a décidé de se retirer de ces projets communs. Le retrait devrait être officiellement amorcé en 2018. La décision de se retirer a entraîné une perte nette de 200 millions de dollars", affirme Exxon dans un document disponible jeudi sur le site internet de la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme américain de la Bourse.

Ces deux géants des hydrocarbures avaient signé en 2011 un partenariat stratégique et avaient multiplié ensuite les projets communs en Russie comme à l'étranger.

Ils avaient déjà dû renoncer à certains projets dans l'Arctique en raison des sanctions occidentales imposées par Washington en raison de la crise ukrainienne contre Rosneft, dont le patron, Igor Setchine, est un proche de Vladimir Poutine.

En juillet 2017, le Trésor américain a infligé une amende de deux millions de dollars à ExxonMobil pour n'avoir pas respecté en 2014 des sanctions contre la Russie, lorsque le chef actuel de la diplomatie américaine Rex Tillerson dirigeait le géant pétrolier.

ExxonMobil justifie sa décision par le renforcement des sanctions américaines ces derniers mois, sur fond d'accusations d'ingérence dans la présidentielle américaine de 2016.

Dans un communiqué, Rosneft a exprimé sa "gratitude" à son ex-partenaire américain "pour les efforts considérables entrepris pour obtenir les autorisations des autorités américaines qui leur auraient permis de poursuivre à participer aux projets".

"La formalisation juridique de cette situation est coordonnée par Rosneft et ExxonMobil afin de minimiser les dommages aux actionnaires des deux sociétés", a précisé le groupe.

Selon Samuel Lussac, spécialiste du cabinet Wood Mackenzie, "cette décision met officiellement fin à la stratégie de long terme d'ExxonMobil d'exploration de l'Arctique, qui avait permis de découvrir le champ géant de Pobeda en 2014".

Aux pertes annoncés par Exxon s'ajoutent environ 400 millions de dollars dépensés en 2014 pour explorer un puits nommé Universitetskaya, selon l'expert.

"Cette décision n'est pas surprenante (...) En pratique, toute l'exploration offshore arctique et le projet pilote Trizneft étaient suspendus depuis 2014. Rosneft perd un partenaire de choix, qui aurait pu apporter financement et expertise pour le développement de la prochaine vague d'approvisionnement en pétrole de la Russie", affirme-t-il.

Samuel Lussac rappelle qu'Exxon conserve ses parts de 30% dans le projet Sakhaline 1 sur l'île du même nom, où la multinationale investit des milliards de dollars pour exploiter les gisements prometteurs de cette région isolée de l'Extrême-Orient.

  • AFP
  • parue le


lundi 26 février 2018

Laurent Berger : « La méthode Macron, c'est : vous discutez et je tranche »


« Attention au chamboule-tout décidé dans la précipitation et sans réel dialogue », avertit le secrétaire général de la CFDT, dans une interview aux « Echos ».

Dans une interview aux « Echos », le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, « alerte le gouvernement sur le danger qu'il y aurait » à ne pas respecter le résultat des négociations sur la formation et sur l'assurance-chômage. Il met aussi en garde l'exécutif sur la montée des mécontentements. Hostile au recours aux ordonnances pour la réforme de la SNCF , il estime que « les difficultés de l'entreprise ne peuvent se résumer au statut des cheminots , après des années de sous-investissement ».

Interview Les Echos : Lire

lundi 19 février 2018

Accident tragique chez SAIPOL La FCE-CFDT exprime sa solidarité

Ce samedi 17 février 2018 restera tristement dans les mémoires, suite à l’explosion dans l’usine SAIPOL à Dieppe, qui a coûté la vie à deux salariés d’une entreprise soustraitante intervenant sur ce site.

La FCE-CFDT exprime sa solidarité et ses sincères condoléances aux familles des défunts et à leurs proches, et reste attentive à l’état de santé du salarié blessé.

La FCE-CFDT souhaite apporter son soutien à l’ensemble des salariés, aux prestataires de l’usine SAIPOL et aux équipes d’interventions.

Aujourd’hui, au vu de l’impact psychologique lié à ces drames humains, le temps est au recueillement et à la mise en sécurité de tous les salariés et du site.

Dans les prochains jours, une enquête devra déterminer les causes de cet accident. La FCE-CFDT, en lien avec le syndicat CFDT Chimie Energie Haute-Normandie, accompagnera la section CFDT et les salariés de SAIPOL.

La FCE-CFDT renouvelle toute sa solidarité et son soutien dans cette épreuve. Plus que jamais la santé et la sécurité doivent être la priorité de tous.


mardi 13 février 2018

Pollution : plainte contre ArcelorMittal et Esso à Fos-sur-Mer

Des habitants de Fos-sur-Mer, dans le sud de la France vont porter plainte contre plusieurs industriels, dont ArcelorMittal et Esso. En cause: la présence de polluants bien supérieurs aux normes dans les aliments produits localement.


Article www.lequotidien.lu : lire


samedi 10 février 2018

ExxonMobil : production remplacée à 183% en 2017

Exxon Mobil Corporation annonce avoir ajouté 2,7 milliards de barils équivalent pétrole à ses réserves prouvées de pétrole et de gaz l'année dernière, ce qui implique un taux de remplacement de 183% de sa production.

Le géant énergétique américain précise que les liquides représentent 57% des réserves, à comparer à 53% en 2016, et que la durée de vie de ses réserves sur la base des taux de production actuels s'établit à 14 ans.
...
Source : zonebourse.com

vendredi 9 février 2018

Une grande victoire pour IG Metall crée un précédent en matière d'équilibre entre travail et vie privée

IG Metall a imposé sa revendication majeure, à savoir que les travailleurs aient le droit de réduire leur semaine de travail normale de 35 heures à 28 heures sur une durée pouvant aller jusqu'à deux ans pour des obligations familiales ou pour prendre soin de proches. C'est la première fois qu'un grand accord conclu par un syndicat met en avant le temps de travail plutôt que les salaires.

La convention collective, qui couvre l'ensemble du secteur, a été conclue pour une durée de deux ans par le syndicat avec l'organisation des employeurs de l'Allemagne du Sud-ouest, Südwestmetal.


L'accord couvre 900.000 travailleurs du cœur industriel de l'Allemagne.

La nouvelle convention prévoit une hausse des salaires de 4,3 pour cent pendant 27 mois, plus des prestations supplémentaires.

Article d'IndustriALL : Lire

 

_

_