mardi 21 février 2017

REPRISE DE SALAIRE POUR GREVE.

Dans le cadre de la contestation par la CFDT du montant des reprises de salaire pour grève,  notamment lors du conflit d’avril 2012, la cour d’appel de Rouen, saisie par les 2 parties, a rendu son délibéré le 7 février 2017.

La cour d’appel reconnait la pertinence des demandes CFDT :
  • La reprise des primes (quart, ancienneté et mensuelle) est discriminatoire par rapport à d’autres absences notamment celles liées à la maladie.
  • La proportionnalité de la retenue qui doit être calculée par rapport au temps de travail du mois considéré et non l’horaire théorique.

Pour ce cas particulier, pour 32 hrs de grève, la cour d’appel condamne ExxonMobil à verser 310 € pour pertes indues (sur 992 € de retenues) et la somme de 1000 € en réparation du préjudice pour discrimination.

La cour d’appel condamne ExxonMobil à verser 1000 € à la CFDT Chimie Energie de Hte Normandie par application de l’article 700 du code de procédure civile.

samedi 11 février 2017

Pétition pour une meilleure indexation des retraites


 

Pour garantir et améliorer le niveau de vie des retraités, la CFDT Retraités revendique l'indexation des retraites sur les salaires.

Pas d’inflation, pas d’augmentation des retraites. C’est la règle, car les retraites évoluent comme les prix. Cette situation est inacceptable !

La revalorisation sur les prix conduit à une dégradation des pensions pour les retraités actuels et futurs.

Pétition CFDT : Signer

ExxonMobil reçoit chaque année 1,4 million d’euros du fonds flamand pour le climat

Le géant pétrolier américain ExxonMobil reçoit chaque année environ un million d’euros de trop du fonds flamand pour le climat (Vlaamse Klimaatfonds) de la ministre flamande de l’Environnement Joke Schauvliege, dénonce vendredi Bond Beter Leefmilieu (BBL).
L’organisation environnementale exige la suppression immédiate de cette aide et a lancé une pétition en ce sens.
ExxonMobil reçoit chaque année environ 1,4 million d’euros du fonds flamand pour le climat. Ce montant sert à compenser les coûts théoriques de la politique européenne de réduction des émissions de CO2 qui se répercute sur la facture d’électricité de l’entreprise.
De cette manière, le gouvernement flamand espère éviter un déménagement de la société vers une région où il n’y a pas de « frais CO2 ».

Article Metrotime.be :  Lire

mercredi 1 février 2017

Les résultats 2016 d'ExxonMobil "plombés" par des dépréciations d'actifs


Résultats 2016 

  • Chiffre d'affaires : 226 Milliards de $ (-16 %)
  • Résultat net :          7.8 Milliards de $ (-40 %)
  • Investissements (Exploration / production) : 19.6  Milliards de $ (-38%) 

Bénéfices 2016 par activités
  • Exploration / production : 196 millions de $ dont 2 milliards de dépréciations d'actifs (4.9 Milliards en 2015)
  • Raffinage : 4.2 Milliards de $ (-2.4 Milliards)
  • Chimie :     4.6 Milliards de $ (+197 millions)

mercredi 18 janvier 2017

Branche pétrole : Anticipation postés

Les patrons de l'industrie pétrolière (l'UFIP) proposent de négocier l'intégration du compte pénibilité dans le dispositif d'anticipation postés de la convention collective. La position de l'UFIP étant que le compte pénibilité ne s'ajoute pas à l'anticipation.

mardi 17 janvier 2017

Retraites Complémentaires des entreprises du Groupe ExxonMobil


Suite à la fusion des caisses de retraites complémentaires Réuni Retraite Salariés avec AG2R retraite ARRCO et de Réuni Retraite Cadres avec AG2R retraite AGIRC, les retraites complémentaires, des actifs et des retraités, des entreprises du Groupe ExxonMobil, seront à compter du 1ier Janvier 2017 gérées par AG2R Réunica ARRCO et AG2R Réunica AGIRC.

jeudi 12 janvier 2017

Position finale des organisations syndicales sur la négociation salariale 2017/2018



La DRH demande à chaque OS sa position


La CFDT est signataire de l'accord avec les derniers aménagements


La CFE-CGC tout en regrettant que certains points n'aient pas pu être discuter  est signataire de l'accord


La CGT est non signataire et a "ricanné" quand la CFDT s'est  déclarée signataire...


FO est non signataire


L'accord salarial 2017/2018 recueillant 2 signatures représentants plus de 50 % des salariés du groupe aux dernières élections, l'accord salarial 2017/2018 est validé et applicable

Réponse de la direction aux demandes des organisations syndicales





La DRH est d'accord pour baisser le nombre de BC mais pas jusqu'à 20 % comme le demande la CFE-CGC.


Les autres points de l'accord proposé le 13 décembre ne sont pas modifiés.






En maintenant les MC à 20 %, la direction propose 40 % de BC et 40 % de TBC.
 
En terme de chiffre pour les OETAM 290+ :
 
2017

AG + 0,6 %
AI BC + 0.9 % pour 80 % de la population
AI MC + 2.4 pour 20 % de la population

2018

AG + 0.6 %
AI BC + 0.7 % pour 40 % de la population
AI TBC + 1.2 % pour 40 % de la population
AI MC + 2.4 % pour 20 % de la population




Le DRH n'a pas de mandat pour une prime


Ces augmentations s'appliqueront à la prime JRTT lors de son intégration au salaire de base au 1er janvier 2017







La DRH demande la position des organisations syndicales.





La CFDT demande une suspension de séance

Reprise de séance avec la direction



Après avoir écouté les demandes des organisations syndicales, Hervé Galleron apporte les réponses suivantes :
  • Pas de discussion sur le niveau d'enveloppe globale
  • séparation des 2 accords (salaire et NAO). Les 2 textes sont bien séparés mais doivent être validés en même temps pour être applicable en 2017/2018. La direction a toujours eu cette position depuis le 13 décembre. L'accord NAO n'engage pas à conclure sur les sujets retenus pour 2017/2018 il s'agit de simples axes de travail
  • Droit syndical et taille des délégations : Prêt à discuter comment on fait si accord sur le texte. On ajusterait uniquement la taille des délégations immédiatement et le reste du droit syndical prendrait effet au terme des mandats actuels
  • intégration prime JRTT dans le salaire : Oui
  • clause filet pour les cadres : AG jusqu'à 120 % du SBMM du 880
  • répartition OETAM :
      • 290+ : 2018 : répartition des AI sur le mode suivant : 6O % de classement BC, 20 % de nouveau "TBC" et 20 % de MC
la CGT considère cette façon de faire non satisfaisante et inacceptable


La CFDT attend de prendre connaissance de la proposition de la direction en terme de répartition AG/AI sur les différents niveaux OETAM et sur ce qui sera appliqué en 2017. Concernant la création d'un 3ème niveau la CFDT pense que cela peut correspondre aux demandes de la supervision mais attend les niveaux proposés.


La DRH propose 0.7 % d'AI pour les BC en 2018. La CFDT souhaite moins différencier que ce qui est proposé car cela fait perdre 0.3 % sur 2 ans à 60 % de BC. Dans ce cas on peut baisser le 60 % pour réduire la population concernée.


La DRH attend d'entendre  CFE-CGC.


La CFE-CGC propose 20 % BC et 40 % pour TBC et MC afin de diminuer la population la plus impactée par la baisse d'AI


Suspension de séance direction




Retour de la direction



La CGT donne ses revendications dans le cadre de la négociation d'aujourd'hui.


  1. AG de 2,7 % avec plancher de 70 € pour toutes les catégories
  2. Une prime de 1500 €
  3. Pas opposé à une répartition AG/AI mais avec AG plus importante notamment pour les CFC
FO expose ses attentes


  1. la négociation ne doit pas se limiter au 290+
  2. Séparation de l'accord salarial de l'accord NAO (négociation Annuelle Obligatoire)
  3. retrait de la réduction du nombre d'élus en négociation à retirer de l'accord salarial
  4. Pas de différenciation entre les catégories de salariés
  5. prime de 2000 € pour 2 ans.


La CFDT rappelle que sa demande a été faite par le tract et attend de négocier les AG/AI des OETAM. Nous sommes également d'accord pour une prime de 500 € sans conditions


La CFE-CGC est d'accord avec la demande de la CFDT et demande en plus que la taille des délégations ne doit pas faire parti de l'accord salarial.


Les représentants de la direction demandent une suspension de séance...

_

_