mardi 8 décembre 2015

Réponse à la proposition Finale

La CFDT en reprise de scéance propose sa proposition Finale !

1.5% pour un PS

2.5% pour un PE

Et une prime de 1000 € NET

FO se déclare également signataire de cette proposition !

Réponse de la direction : Merci de votre proposition mais la direction ne donnera pas suite ...

Proposition Finale !

Enveloppe 2,3 %

AG de 0,5%

AI 1% BC(PS) et 2% MC(PE)

GLS +5%

Cette proposition sera validée sous condition de signatures !

Reprise de la négociation

Tour de table des OS !

La CFDT ne bouge pas ces revendications car nous trouvons la proposition de la direction trop éloignée de nos objectifs.

Nous attendons le début "réel" des négociations !

2ème Proposition:

Enveloppe 2%

AG 0,4 %

GLS +5%

GLS= Gratification Long Service

Début de la négociation et 1ère proposition de la direction !

Présentation de la direction :

       - Rappel de la négociation salariale 2015, 0.9% d'AG 0.5% d'AI pour un PS 1% pour un PE.

       - Environnement salariale 2015 1.9% tendance pour 2016 est de 2%.

       - Discution autour du contexte.

1ère propostion de la direction

        La direction élimine les demandes des OS une par une !!!!

        Pas de prime, pas d'augnentation de la prime d'ancienneté, pas d'augnentation de la prime de quart, pas d'augnentation de l'IDR ...

         La direction veut uniquement augnenter le salaire !

Enveloppe de 1,8%

AG de 0,3%

Et c'est TOUT !!!!!!

lundi 7 décembre 2015

Vous pouvez suivre la négociation Salariale par Facebook !

  Pour ceux qui le désirent suivez la négociation et venez découvrir les dernières informations de la CFDT sur CFDT-EXXONMOBIL !

Une autre façon de communiquer.

lundi 16 novembre 2015

2015 11 13 négociation astreintes EMCF- Déclaration CFDT


Le 13 novembre 2015
 
 ExxonMobil
  Chemical France
 

La CFDT a toujours supporté la mise en place d’un accord d’astreinte.

Nous ne serons malgré tout pas signataire de l’accord d’établissement proposé ce jour, car nous sommes en désaccord avec la compensation forfaitaire d’astreinte proposée  dans l’accord d’entreprise de 2002.

Au travers d’une indemnisation différente, entre le personnel cadre et le personnel OETAM, la direction répond de la mauvaise manière à une réelle problématique, celle des heures supplémentaires des cadres.
 
La CFDT est prête à ouvrir les négociations concernant la rémunération des heures supplémentaires des cadres.

lundi 9 novembre 2015

2015 11 10 retraites complémentaires


Le 10 novembre 2015
 
 Groupe ExxonMobil
  Esso & ExxonMobil Chemical France


 

Retraites complémentaires
Arcco / Agirc.

 

Les régimes de retraites complémentaires ARCCO et AGIRC étaient en danger. Si rien n’avait été fait, il aurait été impossible de verser les pensions dans quelques années. Les compléments de retraite représentent un tiers de la pension pour un ouvrier/employé et jusqu’à 60% pour un cadre supérieur.

 

L’ACCORD DU 16 OCTOBRE DEMANDE DES EFFORTS

MODÉRÉS ET EQUILIBRÉS ENTRE SALARIÉS, ENTREPRISES ET RETRAITÉS.

 

L’âge de la retraite et la durée de cotisation restent inchangés, y compris pour les carrières longues et précoces (ceux qui ont commencé à travailler avant 20 ans).

À partir de 2019, une contribution de solidarité de 10 % de la retraite complémentaire sera demandée pendant deux ou trois ans, pour ceux qui le peuvent et le veulent. Cela représente 3 à 4 % d’une retraite complète.

Si le salarié travaille un an de plus, il efface cette contribution. Dans tous les cas, le montant de la retraite est ensuite le même qu’avant l’accord. Sachant que la durée moyenne passée à la retraite est de 20 ans.

La CFDT a obtenu une clause qui exonère de cette contribution le tiers des futurs retraités les plus modestes, particulièrement les femmes et ceux qui ont eu des carrières incomplètes ou morcelées.

Si un salarié veut travailler plus longtemps (c’est son droit), il obtiendra en plus de la surcote du régime général une bonification temporaire de sa retraite complémentaire. C’est le début d’une « retraite à la carte » que prône la CFDT car les salariés n’ont pas tous les mêmes carrières, ni les mêmes métiers, ni les mêmes aspirations.

L’accord proposé n’est pas facile mais il est indispensable et porteur d’avenir.

Sans accord, c’était prendre le risque d’une baisse des pensions de toutes les retraites complémentaires.

Il démontre que le principe de la retraite par répartition est capable de résister aux crises. Notre système de retraite mérite mieux que des replâtrages successifs.

La CFDT propose depuis longtemps de le moderniser, de l’adapter aux parcours professionnels d’aujourd’hui, d’assurer son équilibre, de redonner confiance aux jeunes, de faire converger progressivement les systèmes vers plus de justice et de simplicité. Le chemin pour y parvenir est long… mais l’accord du 16 octobre est une étape importante pour y parvenir.

 

L’esprit de cet accord, que la CFDT défend, est que cet effort reste un choix pour chacun

******************************************************************

 

Lettre ouverte

à Hervé Brouhard

 

L’accord national sur les régimes complémentaires de retraites impacte notre plan de retraite dans le cadre des anticipations jour et quart.

 

En tant que signataire de l’accord sur les régimes de retraites complémentaires ARCCO/ AGIRC et de l’accord de retraite du groupe ExxonMobil, la CFDT ExxonMobil vous demande de revoir les modalités de notre accord d’entreprise afin de laisser à chacun, le choix entre une année de travail supplémentaire ou une décote de sa pension, tout en maintenant en l’état nos différentes mesures de départ anticipé.

 

Dans une logique de dialogue social de qualité souhaité par la direction et la CFDT, nous vous demandons une réunion d’échange de vue entre les organisations syndicales et la DRH. A l’occasion de cette réunion, nous définirons conjointement les modalités à mettre à place afin de modifier l’accord de retraite existant.

lundi 20 juillet 2015


Déclaration CFDT lors des CCE du 17 juillet 2015

 

 La CFDT n’est pas satisfaite de la manière dont la direction utilise une fois de plus le dialogue social.

Un sujet aussi complexe et technique qu’une négociation d’un accord retraite impose à tous les acteurs du dialogue social un profond respect envers les salariés concernés.

La CFDT considère :

 - que la réouverture du plan fermé Mobil est un acte de non-respect de l’engagement des partenaires sociaux signataires de l’accord retraite.

 - que le retrait d'avantages acquis pour les retraités et CFC est un acte de non-respect des salariés, chose qui ne s'était jamais faite par le passé.

 

La CFDT considère que les communications de la direction, dès lors que la transparence n’était pas de mise, a contribué à perturber les salariés et est caractéristique d’une défiance envers les organisations syndicales représentatives.

 

Au regard de l’ensemble des points impactés par la renégociation des accords existants, il aurait été responsable d’y consacrer beaucoup plus de temps. Hormis à considérer que la stratégie de la direction était d’anticiper les négociations en cours à l’ARCCO/AGIRC, aucune raison valable ne justifie les contraintes de délais imposées par la direction sur la négociation des avenants aux accords de retraite.

 

Néanmoins, considérant les avancées significatives  sur la portabilité, le maintien d’un plan chapeau, d’une anticipation y compris pour les salariés de jour, la CFDT s'est positionnée, de manière responsable, signataire des accords proposés.

 

Plusieurs points restent perfectibles et pourraient faire l’objet d’une amélioration.

 

1.       Réversion :

·          La CFDT demande des explications claires quant au calcul de la réversion  pour le conjoint survivant, suite au décès d'un retraité ExxonMobil. Comment est calculée la réversion sécu que le conjoint soit salarié, sans emploi ou qu'il soit retraité ?

Considérez-vous équitable qu’un conjoint survivant perde presque 9 % de sa pension de réversion globale alors que dans le même temps on garantit un article 39 de plus de 20% à un salarié à 8 plafond sécu ?

·         Le plancher de 3% du Pass pour la réversion, censé compenser la perte de 6% de la réversion sécu ne concernera en fait que très peu de personne.

 

2.      Carrières mixtes : même si ce point existait dans les accords précédents, il subsiste pour nous un souci de calcul de l'allocation CFC lors d'un dépostage en fin de carrière.

Ex : pour 30 ans de carrière

-> 30 ans de quart=> 81% d’allocation CFC

-> 29 ans de quart et 1 an à la journée => 71.25% d’allocation CFC

 

3.      CFC des salariés à la journée, qui subissent maintenant une double proratisation (durée et allocation)

 

         La CFDT demande  un engagement du PDG, afin de pouvoir rediscuter ces points à la rentrée.

mercredi 17 juin 2015


Le 15 juin 2015
 
 Groupe ExxonMobil
  Esso & ExxonMobil Chemical France
 

Plan de retraite ExxonMobil

 

La CFDT a bien entendu la revendication première de la direction : 

            « Nous voulons déconnecter notre plan de retraite des régimes nationaux. La société ne peut plus combler l’écart entre ce que versent ces régimes et le niveau de garantie de ressource de notre plan. » 

Même si nous le regrettons, nous pouvons comprendre ce principe. Malgré tout, cela ne doit pas inciter la direction à revenir sur l’ensemble des composantes de notre plan, y compris sur les mesure sociales qui ne sont pas liées au devenir des régimes nationaux.

Pour la CFDT, les propositions actuelles de la direction sont insuffisantes. En intégrant la volonté de se déconnecter des régimes nationaux, voici les revendications CFDT qui conditionneront notre signature du nouvel accord retraite. 

*      Anticipation pour le personnel posté :

        o   Cinq ans d’anticipation pour 34 ans de 3x8

        o   Maintien en l’état pour les 2x8 continus et discontinus. 

*      Anticipation pour le personnel de jour :

        o   Passage en sifflet de 18 mois à 12 mois. 

*      Maintien du complément de ressource pour services extérieurs pour les salariés          (Ex : Basell, Noroxo, Stig etc…. ) 

*      Maintien du complément de ressource pour enfant à charge. 

*      Amélioration des cotisations employeur SOGECAP :

      o   De 0 à 1 PASS : 4 % employeur – 0.2 % employé.

      o   De 1 à 2 PASS : 4.9 % employeur – 1.1 % employé.

      o   De 2 à 4 PASS : 3.5 % employeur – 2.5 % employé. 

*      H/MOBIL : La CFDT pourrait accepter la cristallisation proposée mais avec maintien en temps des anticipations actuelles en prenant en référence l’AOD.  

*      La revalorisation du point IGRS calculé sur l’inflation et non sur la revalorisation du  point AGIRC. 

*      Maintenir la compensation de perte de réversion sécurité sociale  intégrant le différentiel de réversion Sécurité sociale de 54 à 60 %, ainsi que la compensation de perte de réversion qui est sous condition de revenu du conjoint survivant. 

      o   De manière à se déconnecter des régimes nationaux, ce complément devra être transformé en points IGRS. 

*      Planifier des réunions techniques afin de relire attentivement les avenants et demander des explications si nécessaire. Ceci afin de participer à une réelle négocition loyale et sortir du jeu des 7 erreurs. 

*      date effet, quand on sera prêt.

_

_