lundi 20 juillet 2015


Déclaration CFDT lors des CCE du 17 juillet 2015

 

 La CFDT n’est pas satisfaite de la manière dont la direction utilise une fois de plus le dialogue social.

Un sujet aussi complexe et technique qu’une négociation d’un accord retraite impose à tous les acteurs du dialogue social un profond respect envers les salariés concernés.

La CFDT considère :

 - que la réouverture du plan fermé Mobil est un acte de non-respect de l’engagement des partenaires sociaux signataires de l’accord retraite.

 - que le retrait d'avantages acquis pour les retraités et CFC est un acte de non-respect des salariés, chose qui ne s'était jamais faite par le passé.

 

La CFDT considère que les communications de la direction, dès lors que la transparence n’était pas de mise, a contribué à perturber les salariés et est caractéristique d’une défiance envers les organisations syndicales représentatives.

 

Au regard de l’ensemble des points impactés par la renégociation des accords existants, il aurait été responsable d’y consacrer beaucoup plus de temps. Hormis à considérer que la stratégie de la direction était d’anticiper les négociations en cours à l’ARCCO/AGIRC, aucune raison valable ne justifie les contraintes de délais imposées par la direction sur la négociation des avenants aux accords de retraite.

 

Néanmoins, considérant les avancées significatives  sur la portabilité, le maintien d’un plan chapeau, d’une anticipation y compris pour les salariés de jour, la CFDT s'est positionnée, de manière responsable, signataire des accords proposés.

 

Plusieurs points restent perfectibles et pourraient faire l’objet d’une amélioration.

 

1.       Réversion :

·          La CFDT demande des explications claires quant au calcul de la réversion  pour le conjoint survivant, suite au décès d'un retraité ExxonMobil. Comment est calculée la réversion sécu que le conjoint soit salarié, sans emploi ou qu'il soit retraité ?

Considérez-vous équitable qu’un conjoint survivant perde presque 9 % de sa pension de réversion globale alors que dans le même temps on garantit un article 39 de plus de 20% à un salarié à 8 plafond sécu ?

·         Le plancher de 3% du Pass pour la réversion, censé compenser la perte de 6% de la réversion sécu ne concernera en fait que très peu de personne.

 

2.      Carrières mixtes : même si ce point existait dans les accords précédents, il subsiste pour nous un souci de calcul de l'allocation CFC lors d'un dépostage en fin de carrière.

Ex : pour 30 ans de carrière

-> 30 ans de quart=> 81% d’allocation CFC

-> 29 ans de quart et 1 an à la journée => 71.25% d’allocation CFC

 

3.      CFC des salariés à la journée, qui subissent maintenant une double proratisation (durée et allocation)

 

         La CFDT demande  un engagement du PDG, afin de pouvoir rediscuter ces points à la rentrée.

mercredi 17 juin 2015


Le 15 juin 2015
 
 Groupe ExxonMobil
  Esso & ExxonMobil Chemical France
 

Plan de retraite ExxonMobil

 

La CFDT a bien entendu la revendication première de la direction : 

            « Nous voulons déconnecter notre plan de retraite des régimes nationaux. La société ne peut plus combler l’écart entre ce que versent ces régimes et le niveau de garantie de ressource de notre plan. » 

Même si nous le regrettons, nous pouvons comprendre ce principe. Malgré tout, cela ne doit pas inciter la direction à revenir sur l’ensemble des composantes de notre plan, y compris sur les mesure sociales qui ne sont pas liées au devenir des régimes nationaux.

Pour la CFDT, les propositions actuelles de la direction sont insuffisantes. En intégrant la volonté de se déconnecter des régimes nationaux, voici les revendications CFDT qui conditionneront notre signature du nouvel accord retraite. 

*      Anticipation pour le personnel posté :

        o   Cinq ans d’anticipation pour 34 ans de 3x8

        o   Maintien en l’état pour les 2x8 continus et discontinus. 

*      Anticipation pour le personnel de jour :

        o   Passage en sifflet de 18 mois à 12 mois. 

*      Maintien du complément de ressource pour services extérieurs pour les salariés          (Ex : Basell, Noroxo, Stig etc…. ) 

*      Maintien du complément de ressource pour enfant à charge. 

*      Amélioration des cotisations employeur SOGECAP :

      o   De 0 à 1 PASS : 4 % employeur – 0.2 % employé.

      o   De 1 à 2 PASS : 4.9 % employeur – 1.1 % employé.

      o   De 2 à 4 PASS : 3.5 % employeur – 2.5 % employé. 

*      H/MOBIL : La CFDT pourrait accepter la cristallisation proposée mais avec maintien en temps des anticipations actuelles en prenant en référence l’AOD.  

*      La revalorisation du point IGRS calculé sur l’inflation et non sur la revalorisation du  point AGIRC. 

*      Maintenir la compensation de perte de réversion sécurité sociale  intégrant le différentiel de réversion Sécurité sociale de 54 à 60 %, ainsi que la compensation de perte de réversion qui est sous condition de revenu du conjoint survivant. 

      o   De manière à se déconnecter des régimes nationaux, ce complément devra être transformé en points IGRS. 

*      Planifier des réunions techniques afin de relire attentivement les avenants et demander des explications si nécessaire. Ceci afin de participer à une réelle négocition loyale et sortir du jeu des 7 erreurs. 

*      date effet, quand on sera prêt.

mercredi 13 mai 2015

info mutuelle


Suite à la négociation sur la mutuelle d’hier, quelques infos :

- Suite à l’appel d’offre , C’est la MIP qui a été retenue.

Les principales raisons sont :

·         cotisations inférieures aux autres organismes consultés.

·         engagement de stabilité des cotisations sur 3 ans (les autres 2 ans).

·         mise en place réseau de soin ITELIS. L’objectif, au travers d’un réseau de professionnels , est de favoriser l’accès à des soins de qualité au meilleur coût en maîtrisant les restes à charge . Cela concerne l’optique, la chirurgie réfractive des yeux, le dentaire et les audio prothèses . Bien sur rien ne sera obligatoire .

 - La direction souhaitait acter ceci au travers d’un avenant à notre accord actuel. Nous avons demandé que l’accord soit réécrit entièrement afin d’en faciliter la lecture et éviter les interprétations. La direction a  accepté cette demande.

- Un paragraphe concernant les expatriés sera ajouté.

- Le nouvel accord sera mis en place au 1er janvier 2016.

- La nouvelle grille de prestation (améliorée par rapport à celle d’aujourd’hui ) prendra effet au 1er octobre 2015.

- Le taux d’appel des cotisations(augmentation ou réduction provisoire des cotisations dans notre cas) , aujourd’hui à 90% , sera de 60% sur le dernier trimestre 2015. (voir tableau des cotisations  en fin de mail).

 

Toutes les organisations syndicales ont demandé que la part patronale des cotisations , aujourd’hui à 55% , soit augmentée .

La direction a refusé , en prétextant qu’une amélioration avait eu lieu récemment

 

La CFDT a fait la déclaration suivante :

Nous sommes devant un accord qui bénéficie aux salariés , c'est suffisamment rare aujourd'hui pour être signalé .

Néanmoins, c'est la MIP qui fait cet effort . La direction fait également des économies substantielles et refuse d'augmenter sa participation aux cotisations .

Dans un contexte ou on demande  aux salariés de faire beaucoup d' efforts pour rétablir notre compétitivité , ce geste symbolique aurait été bien perçu .  Il est dommage que la direction ne saisisse pas l'occasion d'envoyer un signal fort aux salariés .

 

Sous réserve de relecture du projet d'accord , la CFDT sera signataire .

 

Ci-dessous l’évolution à venir des cotisations salariés :

 

                 ESSO OBLIGATOIRE

                                             Aujourd’hui       3eme trimestre 2015          1er janvier 2016

         Participant seul             31,14                          20,76                                 23,60

Participant + enfant             54,03                           36,02                                 42,38

                        Couple            58,12                           38,74                                 44,93                        

       Couple + enfant             81,06                            54,05                                 62,75

 

 

                      ESSO PLUS

                                             Aujourd’hui       1er janvier 2016

         Participant seul             23,53                  19,51

Participant + enfant             32,02                  28,24

                       Couple             39,03                   33,25                        

       Couple + enfant             47,80                   41,57

 

 

PS : concernant Esso Plus, un point sera fait en comité technique du mois d’octobre afin de voir s’il est possible d’ajuster les cotisations de fin d’année .

mercredi 29 avril 2015


                            Le 27 avril 2015
 
 Groupe ExxonMobil
  Esso & ExxonMobil Chemical France
 


Négociation Retraite.
Le compte n’y est pas.

 
Pour la direction, l’objectif de cette négociation est de réduire ses engagements de retraite en modifiant l’ensemble des paramètres à sa disposition, des différents plans actuels. 

Les deux mesures qui réduiront significativement ces engagements et qui seront supportées par les salariés actifs sont : 

1.      Disparition de l’âge limite de départ de 62.5 ans. Pour une partie des salariés, notamment ceux qui entrent tard sur le marché du travail, leur carrière durera entre 2 et 5 ans de plus qu’aujourd’hui.

2.      Disparition de la garantie de 70% du salaire brut moyen des 12 derniers mois pour une carrière complète lors du départ en retraite. Cette garantie de niveau sera remplacée par un complément de ressources. 

Ce sont ces deux mesures qui vont faire économiser
plusieurs centaines de millions d’euros à la direction.
 

Face à ce constat, lors de la dernière réunion de négociation du 22 avril, la CFDT a revendiqué les 3 propositions suivantes :

1.      Maintien en l’état  des anticipations CFC appliquées  aujourd’hui. Quand nous parlons d’anticipation CFC, cela comprend la durée, le temps d’acquisition ainsi que les allocations associées. Ceci pour les postés 3x8C, 3x8D, 2x8C, 2x8D et le personnel de Jour.

      Pour la CFDT, ces anticipations sont justifiées par la pénibilité pour les salariés postés et par le   recul de l’ANI (62.5ans du point 1) pour les salariés à la journée. 
 

2.      Sur la partie calcul du complément de ressources, retraite et cristallisation :

Nous supportons la mise en place d’un PERCO même si pour la CFDT, lorsqu’il s’agit de          retraite, nous sommes plus favorables aux accords favorisant les rentes. Contrairement au plan             Sogecap, le perco permet la sortie des sommes épargnées en rente ou en capital. 

Afin de faciliter l’alimentation d’un nouveau plan comme le PERCO, nous demandons que les taux de cotisations actuels du Sogecap soient modifiés de la façon suivante : 

o   0 à 1 Pass* : 4% employeur / 0.2 % employé.

o   1 à 2 Pass* : 4.9% employeur / 1.1% employé. 

o   2 à 4 Pass* : 3.5% employeur / 2.5% employé.

*Pass : Plafond Annuel de la Sécurité Sociale. Aujourd’hui, 38 040 euros. 

Nous demandons que les sommes placées sur les plans d’épargne, la participation ou l’intéressement puissent aussi alimenter le PERCO, afin de permettre à chacun de profiter de l’abondement à 200% de la société.  

3.      Concernant le plan fermé Mobil, en se basant sur les chiffres et simulations que la direction propose.

o   Nous demandons le maintien des anticipations en temps, comme celles actuelles mais ouvertes à partir de l’AOD*.

*AOD : Age d’Ouverture des Droits. Age auquel un salarié liquide sa retraite.

Lors du Benchmark réalisé par la direction, le plan de retraite constituait un point majeur concernant le statut d’un salarié ExxonMobil. Il est donc important pour nous que l’accord retraite ExxonMobil reste un atout majeur du statut global des salariés. 

Pour la CFDT, les dispositifs portables (SOGECAP et PERCO) sont un avantage pour les salariés, car ils leurs appartiennent et les sommes versées sont acquises quoiqu’il arrive (ce qui n’est pas le cas du plan chapeau actuel qui nécessite de finir sa carrière chez ExxonMobil pour en bénéficier).   

Néanmoins, de nombreuses autres questions ont été posées à la direction lors de cette réunion et beaucoup sont aujourd’hui sans réponse. Nous ne sommes donc pas encore en mesure d’appréhender tous les impacts des dispositifs proposés.  

Concernant le nouveau calcul du CFC il est inacceptable qu’une partie de la population soit laissée sur le bord de la route. Ces salariés se sentent discriminés à juste titre.  

La CFDT organisera des réunions du personnel dès que nous aurons obtenu et analysé les réponses à nos questions.

lundi 9 mars 2015

négo retraite : lettre ouverte de la CFDT


Le 9 mars 2015


 
Groupe ExxonMobil
Esso & ExxonMobil Chemical France
 



NEGOCIATION RETRAITE 2015 :   

Lettre ouverte de la CFDT 

Monsieur le directeur des ressources humaines,
 

Nous avons consacré 3 réunions en vue de modifier l’accord de retraite ExxonMobil car, selon la direction, le coût lié à l’engagement de paiement des retraites actuelles et futures est devenu trop élevé.

Comme vous l’avez-vous-même exposé aux organisations syndicales en janvier 2014, vous considérez qu’à l’occasion de toutes négociations, les salariés doivent s’attendre à contribuer à l’effort de « redressement » de l’affilié ExxonMobil France. 

Pour la CFDT, dans le cadre de la négociation actuelle l’effort demandé est supporté par les seuls salariés. 

Par la présente lettre, la CFDT vous demande de mettre fin à cette situation notamment en clarifiant sans attendre les points suivants : 

·         Système d’anticipation retraite et ressources durant la période de CFC: Les salariés  étant très attachés à ces dispositifs, la CFDT vous demande de maintenir en l’état les durées d’anticipation et les niveaux de ressources actuels.  

·         Plan de retraite ex-Mobil Oil France et plan de retraite EM 
 

Une réponse favorable de votre part serait perçue comme un signe d’ouverture d’un réel dialogue et, dès lors, la CFDT s’engagera dans une négociation objective et responsable sur tout ce qui constitue les fondations de l’accord retraite.
 

Lors de la dernière réunion de négociation, nous avons bien pris note que des inflexions de votre position d’entrée de négociation étaient envisageables puisque vous avez-vous-même proposé d’aménager dans le temps les âges de départ entre l’ANI actuelle (Age Normal Individuel) de 62.5 ans  et le futur AOD (Age d’Ouverture des Droits) pouvant aller jusqu’à 67 ans. 

Pour la CFDT, cette possibilité offerte principalement aux salariés « Cadres », nous permet de considérer que d’autres aménagements seront possibles pour l’ensemble des salariés.   

vendredi 9 janvier 2015


                   

 
                     Charlie Hebdo, face à l'horreur,

rassemblement et solidarité


Déclaration publié le jeudi 07/01/2015 à 15H31 par Commission exécutive de la CFDT
L’ignoble acte terroriste qui s’est produit ce matin au siège du journal Charlie Hebdo inspire l’effarement et l’horreur. Il s’agit d’un :
acte barbare contre la démocratie
et la République.
Face au déchainement de violence, nous nous inclinons devant les victimes et appelons tous les citoyens à refuser les pièges des amalgames et les instrumentalisations d’où qu’ils viennent. Face à la haine, notre message est celui de la paix, de la démocratie, de la liberté de penser et de la liberté d’expression et la lutte contre toutes les formes de totalitarisme.
La CFDT appelle à se joindre aux rassemblements organisés partout en France  dans les jours à venir pour marquer notre indignation, notre attachement à la liberté de la presse et notre solidarité avec les victimes et leurs familles

MANIFESTATION au HAVRE,

SAMEDI 10 JANVIER  à  15 heures

Place de l’Hôtel de Ville

Les consignes des organisateurs sont de participer

sans signe distinctif

des organisations syndicales, politiques ou associatives

_

_