samedi 21 mai 2016

Loi travail - De nouveaux droits pour tous : jeunes, salariés, agents de la fonction publique, travailleurs indépendants

La CFDT s’était opposée à la première version du projet de loi travail mais contrairement à d’autres syndicats, elle a fait le choix de contrepropositions, article par article. Elle a pesé dans les débats et obtenu satisfaction puisque le texte répond désormais aux revendications de la CFDT.

Tract CFDT : Lire

vendredi 20 mai 2016

LE RETRAIT DE LA LOI TRAVAIL CA VEUT DIRE QUOI ?

Vouloir le retrait de la loi :
  • C’est rejeter la généralisation de la règle des accords majoritaires !
  • C’est rejeter la mise en place du Compte Personnel d’Activité !
  • C’est rejeter des critères d’appréciation économique justes, pour justifier un licenciement économique !
  • C’est rejeter la mise en place de la garantie jeune pour les 18-25 ans !
  • C’est rejeter que le mandatement d’un salarié par une organisation syndicale soit imposé aux patrons !

La CFDT a revendiqué ses dispositifs et elle s’est battue pour qu’ils soient intégrés par le gouvernement et les parlementaires.

La CFDT s’est également battue pour faire disparaitre plusieurs mesures inacceptables du premier projet de loi.

Pour la CFDT, le 49-3 n’est surement pas la meilleure façon de valider une loi sur le dialogue social, mais les jeux politiques et politiciens ne doivent pas faire oublier le contenu et les avancées pour les salariés.

Tract CFDT : Lire

LOI TRAVAIL : Loin de l’agitation médiatico-politico-syndicale, la CFDT vous explique

Après le recours du gouvernement au 49-3 pour faire adopter le projet de loi Travail, et bien que nous considérions que ce n’est pas une bonne méthode, la CFDT préfère s’attacher au contenu du texte qui intègre de nouveaux amendements dont certains étaient des points clés pour la CFDT.

Tract CFDT  :  Lire

mardi 8 décembre 2015

Réponse à la proposition Finale

La CFDT en reprise de scéance propose sa proposition Finale !

1.5% pour un PS

2.5% pour un PE

Et une prime de 1000 € NET

FO se déclare également signataire de cette proposition !

Réponse de la direction : Merci de votre proposition mais la direction ne donnera pas suite ...

Proposition Finale !

Enveloppe 2,3 %

AG de 0,5%

AI 1% BC(PS) et 2% MC(PE)

GLS +5%

Cette proposition sera validée sous condition de signatures !

Reprise de la négociation

Tour de table des OS !

La CFDT ne bouge pas ces revendications car nous trouvons la proposition de la direction trop éloignée de nos objectifs.

Nous attendons le début "réel" des négociations !

2ème Proposition:

Enveloppe 2%

AG 0,4 %

GLS +5%

GLS= Gratification Long Service

Début de la négociation et 1ère proposition de la direction !

Présentation de la direction :

       - Rappel de la négociation salariale 2015, 0.9% d'AG 0.5% d'AI pour un PS 1% pour un PE.

       - Environnement salariale 2015 1.9% tendance pour 2016 est de 2%.

       - Discution autour du contexte.

1ère propostion de la direction

        La direction élimine les demandes des OS une par une !!!!

        Pas de prime, pas d'augnentation de la prime d'ancienneté, pas d'augnentation de la prime de quart, pas d'augnentation de l'IDR ...

         La direction veut uniquement augnenter le salaire !

Enveloppe de 1,8%

AG de 0,3%

Et c'est TOUT !!!!!!

lundi 7 décembre 2015

Vous pouvez suivre la négociation Salariale par Facebook !

  Pour ceux qui le désirent suivez la négociation et venez découvrir les dernières informations de la CFDT sur CFDT-EXXONMOBIL !

Une autre façon de communiquer.

lundi 16 novembre 2015

2015 11 13 négociation astreintes EMCF- Déclaration CFDT


Le 13 novembre 2015
 
 ExxonMobil
  Chemical France
 

La CFDT a toujours supporté la mise en place d’un accord d’astreinte.

Nous ne serons malgré tout pas signataire de l’accord d’établissement proposé ce jour, car nous sommes en désaccord avec la compensation forfaitaire d’astreinte proposée  dans l’accord d’entreprise de 2002.

Au travers d’une indemnisation différente, entre le personnel cadre et le personnel OETAM, la direction répond de la mauvaise manière à une réelle problématique, celle des heures supplémentaires des cadres.
 
La CFDT est prête à ouvrir les négociations concernant la rémunération des heures supplémentaires des cadres.

_

_